Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11r-b

Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11r-b

Messagede JBD » Mer 1 Avr 2015 08:01

------------------------------------------------------------------
nota bene
Ce post a pour objet de conserver une trace de nos interprétations du manuel de Fiore.
Il s'agit de :
- rentabiliser les bleus aux avant-bras autrement qu'en portant plainte contre Fiore pour coups et blessure par siècles interposés
- ne pas confier notre Grand Savoir uniquement à des neurones susceptibles de sombrer d'une seconde à l'autre dans la démence suite à une prédisposition naturelle nous ayant amené à nous intéressé à l'autopsie sur sujet vivant
- fournir un espace libre d'accueillir toutes les critiques plus ou moins constructives (même celles visant à nous faire remarquer que ça ressemble à ce qui se pratique dans les geôles de Kim Jung Un)

- à l'intention d'éventuels néophytes (ce post étant public) : ces mouvements ne sont proposés que dans le cadre d'une pratique raisonnée des AMHE utilisant des simulateurs en bois ou nylon de dagues à rouelle du XIV - XVième siècle et des protections adéquates (masque 350N, gants, veste...).
------------------------------------------------------------------

Source :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/189 ... aga_FR.pdf

Texte :
Getty : Je suis le contraire du jeu précédent, ainsi tu ne pourras me jeter au sol, ni m’ôter la dague ou encore me lier, mais malgré toi tu seras forcé de me lâcher, ou tu recevras immédiatement ma dague.

Pré-requis : il s'agit d'un contre à la pièce 11r-a du premier maître (viewtopic.php?f=22&t=2118&p=16346#p16346)

Interprétation :

1. Ce contre doit être pratiqué avec beaucoup de célérité. S'il est possible alors que la parade de la planche 5 a été entièrement réalisée, c'est que cette dernière a été mal exécutée.

2. Dès lors que le défenseur a posé sa main sous le coude de l'attaquant, ce dernier doit saisir sa dague de sa main gauche et l'enfoncer dans le bras droit de son adversaire avant d'être déséquilibré

3. En jeu libre, ce contre peut être proprement exécuté sans que le défenseur ne s'en rende compte (les simulateurs en bois ne permettant heureusement pas de reproduire exactement la pièce)

4. Pour effectuer ce contre, il apparaît que l'attaquant doit parfois lâcher sa dague de sa main droite pour effectuer correctement le mouvement de sa main gauche

5. Ce contre n'explicite pas clairement les mouvements à produire en cas de saisie par le défenseur, non pas du coude, mais de la jambe de l'attaquant. On peut avancer l'hypothèse qu'il convient avant tout pour l'attaquant d'abaisser son centre de gravité le plus possible avant de tenter d'entrer en lutte.

6. Une fois le contre effectué, l'attaquant doit profiter de son avantage momentané pour clore le combat avant que le défenseur ne puisse tenter une autre parade. On remarque à la pratique que, si l'attaquant parvient à conserver se manche de sa dague dans la main droite et la lame dans sa main gauche, il dispose de beaucoup de force pour la guider vers sa cible par la suite.

Voici l'ordre des mouvements du contre proposés :
- saisir sa dague de sa main gauche dès que la main droite du défenseur vient se positionner sous le coude de l'attaquant
- piquer l'avant bras du défenseur pour se dégager
- poursuivre le mouvement vers le ventre de l'adversaire pour finir le combat avant que le défenseur ne soit en mesure de se reprendre

N'hésitez pas à me signaler toute erreur ou abomination que pourrait contenir cette interprétation
JBD
 
Messages: 511
Inscription: Sam 15 Oct 2011 10:54

Retourner vers Dague

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron