Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11v-a

Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11v-a

Messagede JBD » Jeu 2 Avr 2015 07:36

------------------------------------------------------------------
nota bene
Ce post a pour objet de conserver une trace de nos interprétations du manuel de Fiore.
Il s'agit de :
- rentabiliser les bleus aux avant-bras autrement qu'en allant draguer les volontaires de la Croix Rouge
- ne pas confier notre Grand Savoir uniquement à des neurones susceptibles de sombrer d'une seconde à l'autre dans la démence suite à la découverte d'un manuscrit démontrant que Fiore était un poisson d'avril
- fournir un espace libre d'accueillir toutes les critiques plus ou moins constructives (même celles visant à nous faire remarquer que les Jedi ont plus la classe)

- à l'intention d'éventuels néophytes (ce post étant public) : ces mouvements ne sont proposés que dans le cadre d'une pratique raisonnée des AMHE utilisant des simulateurs en bois ou nylon de dagues à rouelle du XIV - XVième siècle et des protections adéquates (masque 350N, gants, veste...).
------------------------------------------------------------------

Source :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/189 ... aga_FR.pdf

Texte :
Getty : Je suis le contraire du premier Roi de la dague, dit le remède.Bien mauvais est celui qui laisse sa main gauche être saisie en faisant ses jeux du remède. Et par cette prise que j’ai, je peux lui ficher la dague dans le dos.

Contexte : il s'agit d'un contre à la pièce 10v-a

Interprétation :

1. il s'agit, pour l'attaquant, de saisir (pincer) sa dague par la lame et de compresser la main gauche de l'adversaire ayant entrepris la pièce 10v-a. Ce contre implique d'être rapide car la parade 10v-a s'accompagne théorique de coups de poings et / ou d'une torsion du bras armé

2. Ce contre paraît plus efficace si la saisie effectuée par le défenseur utilise le pouce, ce qui peut remettre en question l'interprétation de la pièce 10v-a

3. les rouelles jouent un rôle important dans l'écrasement du poignet du défenseur. Avec un simulateur sans rouelle, on a tendance à vouloir compresser la main en reculant et en s'abaissant. Pour être fidèle au manuscrit, il faudrait imprimer un mouvement de rotation au poignet du défenseur, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, pour retourner son bras et qu'il présente son dos à la dague.

4. A priori, la capacité de l'attaquant à frapper le dos (ou reins selon le texte) du défenseur implique qu'il maintienne la pression du poignet du défenseur avec la main gauche et qu'il dégage sa dague de la main droite.

Voici l'ordre des mouvements du contre proposés :
- saisir sa main dague de la main gauche
- imprimer un mouvement de rotation du poignet du défenseur dans un sens anti-horaire
- maintenir la pression du bras avec sa main gauche pour frapper le dos du défenseur de la main droite

N'hésitez pas à me signaler toute erreur ou contrepétrie que pourrait contenir cette interprétation
JBD
 
Messages: 511
Inscription: Sam 15 Oct 2011 10:54

Retourner vers Dague

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron