Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11v-b

Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11v-b

Messagede JBD » Jeu 2 Avr 2015 16:37

------------------------------------------------------------------
nota bene
Ce post a pour objet de conserver une trace de nos interprétations du manuel de Fiore.
Il s'agit de :
- rentabiliser les bleus aux avant-bras autrement qu'en en faisant un un dessin du genre "relie les points"
- ne pas confier notre Grand Savoir uniquement à des neurones susceptibles de sombrer d'une seconde à l'autre dans la démence suite à la découverte du dessin que cela représente en reliant les points
- fournir un espace libre d'accueillir toutes les critiques plus ou moins constructives (même celles visant à nous faire remarquer que ça ressemble à l'amok)

- à l'intention d'éventuels néophytes (ce post étant public) : ces mouvements ne sont proposés que dans le cadre d'une pratique raisonnée des AMHE utilisant des simulateurs en bois ou nylon de dagues à rouelle du XIV - XVième siècle et des protections adéquates (masque 350N, gants, veste...).
------------------------------------------------------------------

Source :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/189 ... aga_FR.pdf

Texte :
Getty : Je suis également le contraire de ce premier remède de la dague, et pour la prise que me fait son élève, je le frapperai de cette façon, et il sera forcé de me lâcher. Et si il veut faire d’autes jeux contre moi, je lui ferai le contraire sans plus tarder

Contexte : il s'agit d'un contre à la pièce 10v-a

Interprétation :

1. cette pièce comporte une ambiguïté : les gravures laissent à penser que c'est le défenseur qui a saisi la main gauche (non armée) de l'attaquant, alors que le texte fait état d'une action de l'attaquant (frapper) faisant suite à la parade 10v-a du défenseur ("me lâcher"). on peut donc supposer que le défenseur aurait eu le temps de saisir le bras droit (armé) de l'attaquant et que ce dernier frappe la main gauche du défenseur avec sa main gauche.

2. voici plutôt l'interprétation que je propose : au moment où l'attaquant arme sa frappe, et où le défenseur lance sa main gauche pour intercepter l'arme, l'attaquant balaie le bras gauche / fait opposition au bras gauche du défenseur avec son propre bras gauche, ce qui lui laisse la latitude nécessaire au maniement de sa dague. cependant, cette interprétation ne tient pas compte d'un déplacement latéral du défenseur (qui sera alors hors de porté plus difficile à atteindre avec la main gauche de l'attaquant). En outre, le contre proposé serait trop rapide à effectuer pour être faisable (indes)

3. voici une autre interprétation proposée : une fois que le défenseur a saisi le poignet de l'attaquant, l'attaquant frappe avec son bras gauche le bras gauche du défenseur par en dessous, se glissant dans l'interstice formé entre le bras gauche du défenseur et le bras droit de l'attaquant. Le défenseur pourrait ainsi être forcé de lâcher prise en s'aggrippant au bras gauche de l'attaquant. A tester

4. A noter qu'il semblerait que ce contre ne permette pas de gagner une avantage très significatif contre le défenseur

56. [edit] suite à des tests, il semblerait qu'il soit plus plausible d'intercepter le bras gauche du défenseur avant la saisie.

Voici l'ordre des mouvements du contre proposés :
- lorsque le bras armé est saisi, glisser brusquement sa main gauche dans l'interstice entre les deux bras liés et forcer le bras du défenseur a suivre le bras gauche
- écarter sur sa gauche le bras gauche de l'adversaire
- profiter du dégagement pour frapper

N'hésitez pas à me signaler toute erreur ou hallucination que pourrait contenir cette interprétation
JBD
 
Messages: 511
Inscription: Sam 15 Oct 2011 10:54

Retourner vers Dague

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron