Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11v-d

Fiore : interprétation : Le 1ier Maître : pièce 11v-d

Messagede JBD » Mer 15 Avr 2015 07:45

------------------------------------------------------------------
nota bene
Ce post a pour objet de conserver une trace de nos interprétations du manuel de Fiore.
Il s'agit de :
- rentabiliser les bleus aux avant-bras autrement qu'en produisant de la corne
- ne pas confier notre Grand Savoir uniquement à des neurones susceptibles de sombrer d'une seconde à l'autre dans la démence suite à l'introduction des duels au cure-dent dans les AMHE
- fournir un espace libre d'accueillir toutes les critiques plus ou moins constructives (même celles visant à nous faire remarquer que ça ressemble au judo-jymnastics)

- à l'intention d'éventuels néophytes (ce post étant public) : ces mouvements ne sont proposés que dans le cadre d'une pratique raisonnée des AMHE utilisant des simulateurs en bois ou nylon de dagues à rouelle du XIV - XVième siècle et des protections adéquates (masque 350N, gants, veste...).
------------------------------------------------------------------

Source :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/189 ... aga_FR.pdf

Texte :
Getty : Je suis un élève du premier Roi et Remède. Et avec cette prise, je veux t’ôter la dague et te lier le bras. Bien que je ne crois pas que tu saches me faire le contraire, je te le fais néanmoins sans tarder.

Interprétation :

1. le texte indique clairement deux possibilités suite à la saisie du bras armé : le désarmement et la clé

2. cette parade implique que le défenseur saisisse le bras armé alors qu'il est haut : elle ne fonctionne pas sur une frappe presque entièrement déroulée

2. le positionnement des jambes sur les illustrations inique clairement que la jambe droite du défenseur a avancé, ce qui s'oppose avec notre interprétation classique selon laquelle la jambe gauche est décalée sur la gauche et la jambe droite rabattue derrière. Voici deux propositions d'explication :
- c'est effectivement la jambe droite qui est avancée pour que le défenseur brise la distance avec l'attaquant et saisisse son bras encore plié, en position haute. Cela place cependant le défenseur dans une position dangereuse, car l'attaquant pour facilement entrer en lutte pour le contrer, ce qui expliquerait le commentaire de Fiore préconisant au défenseur d'agir rapidement
- le défenseur se décale dans un premier temps sur la gauche avec la jambe gauche, mais en s'avançant également vers l'attaquant pour saisir rapidement le bras armé (angle de 45° et non de 90°) : puis, une fois qu'il a verrouillé le bras armé, il avance le pied droit pour déséquilibrer plus facilement l'attaquant

3. on peut noter que le défenseur saisit le bras armé avec le pouce, ce qui nous renvoie à la question posée par les illustrations du Remède (pièce 10v-a)

4. en pratique, on observe que cette prise peut également être réalisée en saisissant le bras armé avec le bras droit et en inversant la prise pour déséquilibrer l'attaquant. Un mouvement du bassin, accompagné d'un appui du coude droit sur l'épaule gauche de l'attaquant, sera alors préconisé pour déséquilibrer l'adversaire.

5. Comme toutes les pièces impliquant une coordination rapide des deux bras, il est important que la main droite du défenseur entame son mouvement presque au même mouvement que la main gauche.

Voici l'ordre des mouvements du contre proposés :

Hypothèse 1
- bouger son pied gauche sur la gauche pour "sortir du couloir" tout en s'avançant vers le bras armé
- intercepter, avec sa main gauche, le bras armé alors qu'il est toujours haut
- saisir la dague adversaire (voir pièce 12v-b) ou passer son bras droit sous le bras gauche de l'adversaire pour saisir son propre poignet
- avancer la jambe droite pour forcer l'attaquant à basculer en arrière
- poursuivre le travail de lutte pour maîtriser l'adversaire...

Hypothèse 2
- bouger son pied droit pour casser la distance avec l'attaquant
- intercepter, avec sa main gauche, le bras armé alors qu'il est toujours haut
- saisir la dague adversaire ou passer son bras droit sous le bras gauche de l'adversaire pour saisir son propre poignet
- forcer le bras armé de l'attaquant vers le bas et l'arrière, en y mettant tout son poids
- poursuivre le travail de lutte pour maîtriser l'adversaire...

N'hésitez pas à me signaler toute erreur ou syllogisme que pourrait contenir cette interprétation
JBD
 
Messages: 511
Inscription: Sam 15 Oct 2011 10:54

Retourner vers Dague

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron